Apprendre l’espagnol au Mexique – Nos 8 meilleurs conseils

apprendre l'espagnol au Mexique

Pour apprendre l’espagnol, le Mexique est un très bon choix de destination. Les Mexicains parlent assez lentement et ont un accent facile à comprendre. Lorsque je suis arrivée au Mexique, mon niveau d’espagnol était très basique. J’arrivais à dire des choses simples et avoir de petites conversations, mais vite limitées. 

Je ne vous apprends rien, la meilleure manière pour apprendre une langue est de s’immerger dans le pays et avec les locaux. Mais ce n’est pas si facile, surtout lorsque l’on ne connaît personne. Je vais donc vous donner mes 8 meilleurs conseils pour apprendre l’espagnol au Mexique.

1- Télécharger des applications pour apprendre la langue 

J’ai pu tester pas mal d’applications de langues, et je vais vous donner mes préférées.

En première place, je recommande Mosalingua. Ce n’est pas l’application la plus connue, et pourtant je trouve que c’est de loin la plus efficace. Elle fonctionne selon une méthode optimisée pour que l’on retienne rapidement et durablement des mots de vocabulaire. Le but est que vous vous consacriez un petit temps chaque jour pour apprendre les mots les plus utilisés dans la langue de votre choix. 

En deuxième place vient Duolingo, je ne suis pas la plus grande fan de Duolingo. Pour les côtés positifs, je dirais que c’est une application ludique, et d’ailleurs, certains deviennent vite accros (ce qui est très positif, car l’une des clés pour apprendre une langue est la régularité). Pour le côté négatif, je trouve que l’apprentissage n’est pas assez rapide et trop redondant selon moi. 

Hellotalk est une application qui permet de pratiquer avec des natifs par chat ou audio. Cette application est bien quand l’on commence à avoir un certain niveau (A2/B1 minimum). Le mieux est d’essayer de garder contact avec une ou deux personnes et de parler régulièrement avec celle-ci. 

2- Regarder des séries et des films en espagnol

C’est un très bon moyen de se familiariser avec la langue et même connaître plus de la culture d’un pays. À vous de choisir ce que vous préférez : espagnol + sous-titres espagnol, espagnol sans sous-titres, ou espagnol + sous-titres français (ou inversement). 

Afin d’en savoir plus sur le Mexique et d’allier l’utile à l’agréable, je vous recommande le film de Pixar : Coco, le film Frida qui permet d’en savoir plus sur la vie de l’artiste ou encore Eisenstein in Guanajuato. Même si cela vous demandera plus d’effort de concentration, vous serez de plus en plus à l’aise au fur et à mesure du temps. 

Si vous avez l’impression de moins profiter d’un film ou d’une série que vous vouliez absolument voir, vous pouvez également écouter des podcasts. C’est aussi un bon moyen de progresser et en plus, ils peuvent être écoutés n’importe où. Donc si vous avez un peu de trajet avant d’aller au travail ou à l’université, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

3- Loger chez l’habitant ou en colocation

Si vous comptez rester quelques mois au Mexique plutôt que de prendre un appartement en location seul, envisagez de prendre une colocation. Si vous vous entendez bien avec la personne, cela peut être l’un des meilleurs moyens de s’intégrer et de faire des rencontres. Privilégiez bien évidemment un hispanique sinon cela n’aurait pas d’intérêt.  

Pour trouver des logements chez l’habitant taper « host Family » ou « home stay » avec le nom de la ville où vous souhaitez rester. 

MarketPlace sur Facebook est l’un des meilleurs moyen pour trouver un logement au Mexique. Il n’est pas la peine de s’y prendre très en avance. La location d’appartement se fait rapidement. 

4- Faites des rencontres 

Les Mexicains sont un peuple très chaleureux, mais même en sachant cela ce n’est pas toujours facile de faire des rencontres surtout quand il y a la barrière de la langue. Ce que je peux conseiller c’est de vous inscrire à des activités ou de faire du sport collectif. Renseignez vous sur ce que votre ville organise, vous pouvez trouver des informations sur internet ou tout simplement, repérez les affiches dans la rue.

Par exemple, le yoga, la peinture, le jogging, la poterie ou même prendre des cours de cuisine pour pouvoir refaire des plats typiques mexicains. 

5- Inscrivez vous à des cours de langue

Si malgré tous les conseils que je vous ai donnés, vous ne sentez pas de progrès, prendre des cours de langue peut être une très bonne solution. Il y a plusieurs organismes au Mexique. Je vous recommande particulièrement Wara-Wara spanish school. Cet organisme donne des cours d’espagnol via zoom en cours privé ou collectif. Les cours sont très bien organisés et très bien faits. Ils conviennent aux personnes de tout niveau. 

D’autres organismes existent et conviennent pour tous les budgets. Vous pouvez trouver des professeurs via les groupes Facebook (cherchez sur français + ville mexicaine où vous allez ou expat + ville où vous allez).  

International House ont plusieurs établissements sur la Riviera Maya, à Oaxaca et à Mexico City. Les prix vont de $155 par semaine à $250 par semaine. Elle permet de pratiquer et d’apprendre l’espagnol tout en faisant des activités et en explorant les environs. 

6- Achetez des livres pour apprendre l’espagnol 

Allez dans une librairie en France avant d’aller au Mexique et cherchez des livres pour apprendre l’espagnol. 

Je vous conseille de prendre un livre qui explique la langue dans son ensemble et un livre d’exercice un peu plus ludique. 

7- Créer une routine

L’une des choses les plus importantes lors de l’apprentissage d’une langue est la régularité. Comme le sport, il n’est pas nécessaire d’y passer des heures et des heures. Le tout est de trouver les méthodes qui fonctionnent et qui vous donnent envie de continuer. Vous pouvez par exemple décider d’écouter un podcast de 20 min en allant au travail et au retour faire 15 à 30min d’apprentissage via une application de langue.

8- Notez les nouveaux mots que vous apprenez 

Une autre chose très importante est que dès que vous entendez un nouveau mot, notez-le ! Vous pouvez le marquer dans l’espace note de votre téléphone et ainsi former une liste de vocabulaire à revoir de temps en temps. Sinon, il y a de fortes chances d’oublier ce que vous venez d’apprendre. 

Vous pouvez effacer au fur à mesure les mots que vous connaissez de votre liste et vous serez fière de vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.